Les campeurs #63: Akebia » Le Campement Darwin
Darwin

Le Campement, la pépinière développement durable et innovation d'usages de la Ville de Bordeaux

Bordeaux

blog

19 mars 2019 / 09h03 / Général

Les campeurs #63: Akebia

Guillaume, fondateur D’AKEBIA

Qui est Guillaume et comment est née Akebia ? 

Derrière Akebia, se cache Guillaume Popineau, ingénieur paysagiste diplômé de l’Institut national d’Horticulture et de Paysage d’Angers.  

Guillaume a commencé par travailler pendant trois ans et demi dans une agence de paysage à Paris, notamment sur des problématiques d’aménagement urbain. Il s’intéresse alors au mouvement naissant de l’agriculture urbaine dans la capitale. 

En 2015, il décide de partir au Canada pour explorer ce qui se fait sur place, Montréal étant la capitale mondiale de l’agriculture urbaine à ce moment-là. 

Après des expériences de bénévolat et de wwoofing à travers le Québec, il participe à l’École d’été d’agriculture urbaine de Montréal, où il découvre de nombreuses initiatives et acteurs du « manger sain et local ». Depuis le Canada, il répond au concours du Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire dont le thème cette année-là est « Jardins du siècle à venir ». Il propose de réinventer le jardin d’agrément des villes en ajoutant la fonction nourricière et en s’inspirant des principes de la Permaculture. Sélectionné pour cette 25ème édition, il rentre en France pour réaliser ce jardin, un lieu d’abondance et de diversité, à la fois bon et beau ! Il continue son parcours en passant par la Ferme du Bec Hellouin en Normandie puis par Bruxelles et finit par s’installer à Bordeaux pour y créer Akebia, à la fin de l’année 2016.

Pourquoi avoir choisi ce nom là ?  

Guillaume : « L’Akebia est une plante que j’ai découverte au Festival des jardins de Chaumont, c’est donc un petit clin d’oeil. Mais surtout, c’est une liane vigoureuse, qui colonise tout l’espace qui lui est disponible, ce qui fait écho à ma volonté de développer des jardins nourriciers partout où cela est possible, les toits, les terrasses et les délaissés urbains. Et le petit plus, elle fait de très belles fleurs pourpres et des fruits comestibles ! »

Rappelle-nous ce qu’est AKEBIA: 

Akebia propose un service de conception de jardins potagers, de paysages comestibles et de surfaces maraîchères en milieu urbain. L’objectif est de favoriser l’accès pour tous à une alimentation saine et locale par le développement de projet d’agriculture urbaine. Il s’agit de coloniser les toits, les terrasses et tous les espaces disponibles pour y développer des écosystèmes nourriciers. Akebia propose un accompagnement sur l’ensemble du projet. Cela va de la conception qui est son coeur de métier, à la mise en place et surtout, il y a un réel suivi, de l’entretien à la mise en place d’animations et d’ateliers. 

« Je travaille donc avec beaucoup d’acteurs différents parce que le thème de l’alimentation, de savoir ce que l’on a dans notre assiette, ça nous concerne tous. Je suis donc en contact avec des collectivités territoriales, des établissements scolaires, des établissements de santé (jardin thérapeutique), des entreprises (potager d’entreprise), des hôtels et des restaurants. L’idée est de faire à la fois du beau et du bon, créer un vrai lieu agréable, esthétique et en même temps productif ».

Pourquoi avoir choisi de venir au Campement ?  

Après avoir commencé à évoluer au sein de la coopérative d’activité et d’emploi COOP’ALPHA à Lormont pendant deux ans et demi, Guillaume décide de passer en société, avec comme objectif de recruter très rapidement en raison de nombreux projets à venir. C’est alors que l’idée de rejoindre le Campement lui est venue. D’une part pour continuer à être accompagné même en quittant la coopérative et puis pour l’effet de dynamique qu’il recherchait avec les autres entrepreneurs présents, sans négliger l’effet vitrine qu’offre Darwin sur ces questions de développement durable. 

De beaux projets à venir : 

Akebia existe depuis deux ans, et une multitude de projets sont à venir. 

Au printemps 2018, Guillaume a ainsi conçu un potager sur le toit-terrasse du siège social de Cdiscount à côté de la Cité du Vin. L’ensemble du jardin a été planté par les salariés au cours de deux ateliers. Cet été, ils ont pu profiter des courgettes, tomates ou encore poivrons produits sur cet espace de production de plus de 200 M2. En 2019, la collaboration se poursuit avec un travail sur la signalétique et l’organisation d’ateliers thématiques au fil des saisons. 

Autre projet, à Bruges, avec un traiteur qui souhaite valoriser les espaces verts autour de son laboratoire. Il s’agit ici de créer un véritable écosystème nourricier (poulailler, potager et zone de compost) au profit des salariés mais aussi des clients. 

Pour en savoir plus sur Akebia et les projets en cours c’est juste ici sur Akebia.fr ou encore là sur Facebook !

Crédit photo – Emeline Suberbere
Restez informé ! Inscrivez-vous à la newsletter du campement