Les campeurs #62: JOUÉ » Le Campement Darwin
Darwin

Le Campement, la pépinière développement durable et innovation d'usages de la Ville de Bordeaux

Bordeaux

blog

17 mars 2019 / 06h03 / Général

Les campeurs #62: JOUÉ

Pascal, Guillaume et Arnaud – Le trio fondateur de JOUÉ

Un trio autour de joué:  

Pascal, Guillaume et Arnaud. Tous les trois sont héritiers d’une précédente société que Pascal avait co-fondée, il y a une dizaine d’années et qui faisait également des instruments de musique : Jazz Mutant

Cette société a développé des instruments basée sur une technologie “écran tactile” (musical). Guillaume et Arnaud, ont été embauchés par Pascal il y a dix ans maintenant pour développer cette technologie. Ils ont donc collaboré pendant huit ans jusqu’à ce que la société ferme ses portes en 2015.

 

Les débuts:

C’est suite à la fermeture de la société, qui les avait alors contraints à se séparer que Pascal les à recontacter l’été suivant, en se disant qu’il était dommage d’arrêter ce trio qui fonctionnait bien avec de bonnes collaborations notamment sur la technologie tactile.

Ils ont donc décidé de reformer le trio avec leurs compétences complémentaires dans le développement de produit. Pascal est à l’origine du projet, il s’occupe d’encadrer les opérations, c’est l’entrepreneur du groupe, qui a eu les idées, la vision et la stratégie de la société. C’est également un musicien. Arnaud, avec sa formation d’ingénieur mécanique, il s’occupe de faire tout le boîtier et le design mais il est également chef de projet et responsable de la production. Musicien à ses heures perdues. Guillaume s’occupe du bon fonctionnement du produit, mais également du développement. (Pas musicien)

 

Concernant le reste de l’équipe?:

Il y a une dizaine de personnes qui travaillent sur le projet/produit aujourd’hui en plus des trois fondateurs. A trois, ils s’occupent de développer tout le produit et de la conception. Puis ils s’entourent, afin de réunir toutes les compétences nécessaires à la mise en valeur du produit qu’ils ont créé à savoir, la vente, le marketing et la communication. Mais également la création de contenu qui est très importante pour eux car ce qu’ils font est quelque chose de visuel il y a une vraie expérience utilisateur à mettre en avant.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’idée et le concept qu’est « Joué »?

« L’idée, c’est de faire un objet qui permette de simplifier la pratique musicale. » 

Pourquoi simplifier? Pascal a eu un parcours de pianiste et de guitariste, il a passé 15 ans à apprendre le piano et ce n’est pas forcément un de ses meilleurs souvenirs. Il lui est donc venu l’envie de simplifier la pratique musicale pour que ça devienne plus rapidement un plaisir avant d’être perçu comme une contrainte. D’autre part, il y a une volonté d’apporter une nouveauté technologique afin de proposer des produits faciles à utiliser.

=> L’idée de départ c’est donc de développer un objet qui soit un instrument de musique qui permette à tout le monde de s’y mettre, un objet accessible et utilisable par tous sans les barrières à l’entrée de l’apprentissage d’un instrument traditionnel, tout ça lié à la technologie d’aujourd’hui. A rappeler que JOUÉ utilise des matériaux issus de filières gérées durablement et dans une logique de circuit court et made in France. En trois mots: Simplicité, Musicalité, Plaisir

 

Quelle est l’origine du nom « Joué »?:

Pascal: « Ce nom, m’est venu en tête avant même de savoir ce que serait l’objet final. JOUE, c’est vraiment l’idée de venir un peu provoquer en disant : la musique, on en fait au conservatoire et c’est très sérieux et même dans la musique électronique les gens ont toujours des machines très compliquées toute noir ce qui est très sérieux aussi, alors que la base de la musique ce n’est pas sérieux, la musique c’est se faire du bien à soi, faire du bien à son auditoire. Et donc il y a une notion de jeu dans le sens premier du terme. On dit d’ailleurs jouer de la musique, jouer du piano… C’est donc ce nom qui est venu, avec un accent sur le E, ce qui donne une dynamique.

 

Pourquoi Joué a intégré Le Campement ?

Ils cherchaient un lieu pour développer leur activité, c’est lors de leur phase de recherche et développement qu’ils ont décidé de s’installer ici. Dans un premier temps, ils ont intégré l’atelier et c’est donc de cette manière-là qu’ils sont entrés à Darwin. Après un an et demi à l’atelier, une double opportunité s’est présentée à eux et ils ont ressenti le fait que c’était le bon moment pour s’installer au Campement. Ils y ont donc posé leurs valises en janvier dernier.

Le trio cherchait à intégrer un écosystème dynamique, Le Campement avec ses propositions, le réseau, le contact avec les autres start-up et l’opportunité d’être confronté à des problématiques qui sont en phase avec les leurs, leur a plu.  Puis, à l’heure où le projet commence à  gagner en visibilité, c’est davantage confortable pour eux d’être présent ici au Campement que durant les deux années précédentes.

 

A vous de jouer:

Vous pouvez retrouver l’ensemble des produits directement sur leur site internet et découvrir plus d’infos via Facebook ! 

 

Crédit photo – Emeline Suberbere
Restez informé ! Inscrivez-vous à la newsletter du campement