Check-out #8 : Maracuja » Le Campement Darwin
Darwin

Le Campement, la pépinière développement durable et innovation d'usages de la Ville de Bordeaux

Bordeaux

blog

27 septembre 2019 / 02h09 / Général

Check-out #8 : Maracuja

Vincent, Damien et Antony, les trois associés de Maracuja.

Trois mots pour décrire votre expérience au sein du Campement :

« Authentique, Impactante et Professionnelle »

Retour sur l’histoire de Maracuja :

Le concept Maracuja est tout droit venu du souhait de Vincent de redonner l’envie d’apprendre aux enfants, via le sport. Passionné par l’humain et le management, l’idée a germé de son ancien travail où sa problématique était d’arriver à motiver les salariés. Le but était de trouver la source de leur motivation : leur passion. Après être tombé sur une vidéo d’un enfant passionné par le foot et apprenant de sa passion, il décide de créer Maracuja : une série de cahier d’entrainement.

De fil en aiguille, il rencontre son futur associé Damien lors d’un projet éducatif « Start-Up Week-End » puis intègre le campement en juillet 2017. 5 mois plus tard, ils lancent le premier cahier de vacance dédié au foot ; plusieurs thématiques suivront comme l’équitation, la gymnastique, le rugby.

En janvier 2018, l’équipe décide de mettre en place un système d’abonnement et finit par produire un magazine tous les deux mois. Aujourd’hui, l’équipe est de 3 associés et vise plus grand.

Pourquoi avoir choisi le campement comme incubateur ?

Vincent revient sur ses débuts au campement : « Lorsque nous avons intégré le campement, Damien et moi-même venions de milieux totalement différents. L’économie sociale et solidaire nous est tombé dessus du fait de l’idée du projet mais nous n’avions aucun réseau, aucune connaissance de ce secteur. Intégrer le campement était donc logique de par la cohérence des valeurs mais aussi par la dynamique entrepreneuriale générée. Il nous était bénéfique d’intégrer une telle structure afin d’appréhender, de mesurer l’impact social de notre projet et surtout de se créer un réseau. »

En quoi le campement vous a aidé ?

Vincent : « Le Campement a été d’une aide considérable dans le développement de notre projet. Non seulement l’accompagnement et le professionnalisme de l’équipe étaient au rendez-vous mais le réseau généré par l’incubateur était d’un très bon soutien. Le Campement n’est pas seulement un lieu ou plusieurs startups cohabitent, il prend soin de sélectionner des entrepreneurs qui peuvent s’aider et se développer réciproquement. Durant ces deux années, j’ai rencontré d’autres porteurs de projet. Je pense notamment à CitiZchool et Elixeer. Ensemble nous avons pu créer un pôle éducation au sein du Campement. Nous avons échangé, appris des uns et des autres ; c’était très enrichissant. Et puis c’est grâce à tous les ateliers (Crunch / Codev) organisés par le Campement que Maracuja a pu entreprendre certains projets comme le lancement d’un abonnement. »

Quel est l’avenir de Maracuja ?

Vincent : « Aujourd’hui nous avons intégré un nouvel incubateur dédié au sport et innovations, Sportech. Nous avons répondu à un appel à projet et avons été sélectionnés parmi 20 candidats, seulement 5 ont été pris. L’incubateur se trouve à la Maison des sports, ce qui nous permettra de développer notre réseau sportif et de rencontrer / travailler avec les différentes fédérations présentes. Sportech est la suite logique au Campement. Nous sommes très heureux de cette nouvelle et sommes plus sereins quant au développement de Maracuja. Cette année nous nous focalisons sur l’équitation mais d’ici 5 ans nous souhaitons être présent sur une dizaine de sports et ce, sur toute la France. L’idéal serait de produire du contenu et différents outils d’apprentissage. Nous voudrions structurer l’équipe de même sorte qu’un comité de rédaction réparti par spécialisation sportive. »

Nous souhaitons donc de bonnes choses à ces anciens campeurs et espérons qu’ils mèneront à bien leur projet. 

Suivez toutes leurs actualités sur leur site et réseaux sociaux.

Restez informé ! Inscrivez-vous à la newsletter du campement